Facebook Ânûû-rû Âboro

Festival 2019

Catalogue du festival

Téléchargez le catalogue 2019

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Sélection officielle 2019

Pour cette 13ème édition, l’équipe d’Ânûû-rû Âboro est heureuse de vous proposer une sélection de 43 films, présentés du 18 au 26 octobre 2019 à Pwêêdi Wiimîâ (Poindimié) et dans les communes partenaires des trois Provinces de la Nouvelle-Calédonie.

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Affiche du festival

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Informations pratiques

Le guide du festivalier Ânûû-rû Âboro.

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Programme et horaires

Les lieux et les horaires des projections.

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Éditos

Introduction au festival 2019 par Paul Néaoutyine, Président de la Province Nord.

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Prix et jury

Grand prix du festival Ânûû-rû Âboro

Presse

Retrouvez toute la presse du Festival Ânûû-rû âboro.

Éditos

Paul Néaoutyine
Président de la Province Nord

Le festival ânûû-rû âboro est la résultante de deux volontés croisées, l’une politique, celle de la Province nord, l’autre culturelle, celle de ses fondateurs. Que l’une et l’autre se soient rencontrées ne doit rien au hasard mais doit tout à l’histoire de notre pays, au combat de nos vieux pour la liberté, à la volonté de ses citoyens de se réapproprier leur image et leur parole, altérée et confisquée par la colonisation.

Le Festival ânûû-rû âboro donne à voir et à entendre. À voir autrement. À entendre différemment. À réfléchir surtout.

S’il y a une dimension politique dans le cinéma documentaire proposé par ânûû-rû âboro, elle tient toute entière dans sa forme, dans cette invitation faite au spectateur non pas de consommer mais de réfléchir, de s’ériger en adulte pensant et par conséquent en acteur.

Le cinéma est fait d’ombres et de lumières, notre histoire aussi. La rencontre était inévitable.